La manifestation organisée le mercredi 7 Septembre 2022, tenue dans plusieurs départements du pays pour exiger de meilleures conditions de vie, a fait un bilan de 20 blessés par balles, selon la structure dénommée  » Ansanm òganizasyon sitwayen ak atis », regroupant diverses personnalités sociales et politiques du pays. Au rang des victimes, l’on compte deux (2) journalistes de la radio Zénith.

La population haïtienne n’entend pas lâcher prise dans la lutte entamée pour l’amélioration de ses conditions de vie.C’est dans cette optique que plusieurs centaines de citoyens ont occupé les rues de la capitale haïtienne et celles des villes de province.

« Exiger la démission du Premier Ministre Ariel Henry, dénoncer la crise de carburant, l’insécurité et la vie chère » ont été, entre autres, leurs principales revendications.

Contrairement aux précédentes, la manifestation d’hier était émaillée de violences, notamment de brutalités policières à Port-au-Prince et dans d’autres régions reculées. En effet, plus de 20 blessés par balles en caoutchouc ou réelles sont à déplorer.

À Jacmel, on en compte 8, alors qu’à Jérémie, le nombre de victimes est évalué à 3, suivies de 5 arrestations pour des actes de vandalisme, selon la structure précitée.

Dans le cadre de cette même journée, 5 blessés par balles ont été aussi recensés à Pétion-Ville, parmi lesquels 2 journalistes de la radio Télé Zénith. Enfin 3 autres cas ont été enregistrés, selon le bilan dressé par les responsables.

Malgré toutes ces victimes, il a été annoncé la poursuite des mouvements des rues jusqu’à la démission du Premier Ministre Ariel Henry.

Fred CHAMPAGNE / RadioTélé AUDIENCE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *