Champs de mars haïti

Les prix de produit étranglent les petites bourses.

Les activités vont au ralenti dans l’aire du Champs-de-Mars, à cause de l’insécurité et la flambée des prix des produits de première nécessité. Des marchandes et serveuses évoluant dans cet espace se plaignent que de moins en moins de consommateurs fréquentent la zone.

Nous Sommes au cœur de la capitale haïtienne. Sur la place des artistes, des gens de différentes catégories viennent presque tous les jours pour se détendre. Des marchands et marchandes en profitent pour ériger de petites maisonnettes converties en bar resto.

La dépréciation continue de la gourde par rapport au dollar cause un impact direct sur les prix des produits. Au quotidien, les vendeurs en payent le prix fort. 

Tables vides, des serveuses flattent des passants pour consommer, d’autres se reposent désespérément sur le comptoir du bar, main à la mâchoire. Vu la cherté de la vie, les activités commerciales ralentissent.

Une serveuse de 24 ans, mariée, mère d’un enfant de 5 ans, laisse sa maison depuis 9h du matin, pour essayer de joindre les deux bouts. Assise sur une chaise rouge, elle nous fait savoir que l’insécurité et la décote de la gourde sont les causes du ralentissement des clients.

La cherté de la vie met les citoyens et citoyennes à bout de souffle. Les petites bourses sont fragilisées. Des spécialistes disent s’attendre à une aggravation de situation à cause de l’invasion russe en Ukraine qui impacte l’économie mondiale.

Fred CHAMPAGNE

@⁨Ro_B⁩

By rta

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *